REPÈRES MÉSOPOTAMIE

- Qu'est-ce que la Mésopotamie ? 

Le mot « Mésopotamie » fut inventé par les anciens grecs pour désigner la région située entre les fleuves Tigre et Euphrate. Cette région, qui correspond aujourd'hui à l'Irak, fut conquise par Alexandre le Grand en 331 avant J-C. 

Les anciens mésopotamiens n'employaient pas le mot « Mésopotamie ». Ils utilisaient des appellations plus précises car plusieurs civilisations se sont succédées dans la région avant l'invasion d'Alexandre le Grand. Les plus célèbres civilisations mésopotamiennes de l'antiquité sont Sumer, Assur et Babylone. 

Les anciens grecs décrivaient avec admiration les palais somptueux et les temples majestueux construits par les anciens mésopotamiens. 

Malheureusement, au cours du Moyen-âge, la Mésopotamie antique tomba progressivement dans l'oubli. La terre recouvrit peu à peu les palais somptueux et les temples majestueux. Les trésors de Mésopotamie restèrent ainsi cachés sous la terre pendant des centaines d'années.

- Le trésor des assyriens

Au milieu du 19e siècle, des archéologues européens vinrent fouiller la terre de Mésopotamie dans l'espoir de retrouver les palais somptueux et les temples majestueux décrits par les anciens grecs.

Les archéologues sont des hommes et des femmes de science dont le travail consiste à chercher les objets laissés par les civilisations du passé. Les objets que trouvent les archéologues sont exposés dans les musées. 

Un archéologue français, Paul-Émile Botta, est célèbre dans le monde entier pour avoir découvert en 1843 le trésor de la civilisation assyrienne.

 

C'est dans le village de Khorsabad, en Irak, qu'il trouva les vestiges du palais du roi Sargon II. La découverte sensationnelle de Paul-Émile Botta marque le début des recherches archéologiques en Mésopotamie. 

L'équipe de fouille de Paul-Émile Botta à Khorsabad en 1852.

Le trésor des assyriens découvert par Paul-Émile Botta est exposé au musée du Louvre, à Paris. 

La galerie des antiquités assyriennes,

Musée du Louvre, Paris.

- La découverte des sumériens

En 1877, l'archéologue français Ernest de Sarzec trouvait le trésor de la civilisation sumérienne. Sa découverte allait intriguer les archéologues du monde entier car personne ne connaissait encore l'existence de la civilisation sumérienne. 

Après avoir étudié les objets retrouvés, Ernest de Sarzec réalise que la civilisation sumérienne est la plus ancienne de toutes les civilisations mésopotamiennes de l'antiquité. Cette découverte est d'une importance fondamentale pour l'histoire de l'humanité. Ce serait les sumériens qui inventèrent l'écriture !

Le trésor des sumériens, découvert par Ernest de Sarzec, vint enrichir la collection du Musée du Louvre, à Paris.

L'équipe de fouilles d'Ernest de Sarzec

en 1893. 

- Babylone la merveilleuse

De toutes les civilisations mésopotamiennes, la civilisation babylonienne est celle qui a le plus marquée l'imaginaire des anciens grecs car c'est Babylone qui fut conquise par Alexandre le Grand.

 

Les anciens grecs considéraient les jardins suspendus de Babylone comme l'une des sept merveilles du monde, au même titre que la pyramide de Khéops en Égypte ou la statue de Zeus en Grèce. 

Vue imaginaire des jardins suspendus de Babylone. 

En 1897, l'archéologue allemand Robert Koldewey découvrait les vestiges de Babylone. Le trésor qu'il rapporta en Allemagne est exposé au musée archéologique de Berlin.

Porte d'Ishtar à Babylone.

Musée archéologique de Berlin.

2020 - LE MUSÉE IMAGINAIRE DES ENFANTS - apourrouquet@gmail.com