CONTACT

 

Anaïs Pourrouquet,

conceptrice du musée imaginaire des enfants.

Email : apourrouquet@gmail.com

Biographie

 

En 2005, après avoir obtenu une licence d'Histoire de l'art (Paris 1, Panthéon-Sorbonne) et un master d'Anthropologie sociale sur « l'art contemporain africain » (EHESS, Paris), Anaïs Pourrouquet commence des recherches doctorales sur l'histoire de la « politique culturelle » (France/Mali). Elle a publié des articles scientifiques sur le sujet (Presses universitaires de Lyon, 2015, 2016) et a présenté ses recherches dans des institutions universitaires et culturelles (EHESS, 2006, 2010, Musée du Quai Branly, 2014, Musée de l'Histoire de l'Immigration, 2008, Fondation Royaumont, 2008, 2014, Maison des cultures du Monde, 2015, Philharmonie de Paris, 2015). Consciente du caractère hermétique de l'histoire de l'art et convaincue de la nécessité sociale de décrypter, dès le plus jeune âge, les codes qui permettent d'accéder aux œuvres, elle commence à s'intéresser aux études sur la pédagogie et le processus d'apprentissage (Piaget, Vygotski, Bruner, Montessori, Freinet).

En 2012, Anaïs Pourrouquet crée le musée imaginaire des enfants, un dispositif pédagogique conçu pour initier les moins de 12 ans à l'histoire de l'art et à l'archéologie. Elle anime depuis des ateliers au sein de structures périscolaires privées à Paris. Ces ateliers fonctionnent comme des laboratoires de recherche, à la fois pour les enfants et l'enseignante, qui peut ainsi ajuster constamment le dispositif pédagogique, en sélectionnant les œuvres, les histoires et les activités les plus efficaces. Ce site internet permet d'expliquer ce dispositif pédagogique et de valoriser les productions artistiques des enfants qui participent aux ateliers. 

Collage de Roxanne (9 ans). Assemblage d'une photographie de Camille Claudel et de reproductions d'oeuvres de l'antiquité.

Le dispositif pédagogique

Le dispositif pédagogique d'initiation à l'histoire de l'art et à l'archéologie proposé vise deux objectifs principaux :

 

1. DÉCOUVRIR : En sélectionnant des œuvres susceptibles d’être appropriées par les enfants et en organisant des parcours thématiques ludiques, les trésors de l'histoire de l'art et de l'archéologie deviennent accessibles dès l'âge de 4 ans. Les enfants apprennent à regarder une œuvre, à la décrire, à la questionner, à exprimer leur ressenti et leur compréhension. Ils cultivent ainsi leur sensibilité et élaborent progressivement leur « musée imaginaire ».

2. S'APPROPRIER : Afin de favoriser le processus d'appropriation des œuvres, les enfants sont invités à expérimenter diverses techniques plastiques afin de proposer une interprétation personnelle du thème présenté. Il s'agit d'amener les enfants à puiser dans leur « musée imaginaire », c'est-à-dire à combiner et à transformer les œuvres découvertes au cours des ateliers.

 

La technique du modelage argile constitue la technique privilégiée de ce dispositif pédagogique. Car ce matériau fonctionne à lui seul comme une métaphore de la créativité. Dans l'ancien testament, Dieu créa Adam à base d'argile. Dans la Mésopotamie antique, les dieux auraient également créer les hommes à base d'argile.

2020 - LE MUSÉE IMAGINAIRE DES ENFANTS - apourrouquet@gmail.com